Séparation parentale : les rôles émotionnels des enfants et conseils pour une transition harmonieuse

Lors d’une séparation parentale, les enfants peuvent devoir endosser divers rôles. Voici quelques archétypes spécifiques soulignant les conséquences émotionnelles potentielles sur l’enfant.

L’enfant messager : L’enfant devient le messager entre les parents, exposé aux réactions lors de la transmission d’informations, créant un conflit de loyauté. Une communication directe entre les parents est recommandée pour éviter de mettre l’enfant dans une position inconfortable.

L’enfant espion : L’enfant est interrogé directement sur sa vie chez l’autre parent, se sentant comme un espion et trahissant ainsi l’autre parent. Il est suggéré que les parents vivent leur vie sans interroger l’enfant sur des détails précis.

L’enfant comptable : L’enfant est conscient des litiges financiers entre les parents, ce qui peut le pousser à prendre parti. L’enfant a le droit de vivre sa vie sans négocier des questions financières qui ne le concernent pas.

L’enfant qui console ses parents : L’enfant prend le rôle de consolateur face à la détresse des parents, risquant de perdurer dans ce rôle et d’entraver son propre développement. Il est recommandé aux adultes de différencier clairement les rôles et de reconnaître les actions de l’enfant tout en l’invitant à reprendre sa place d’enfant.

L’enfant qui veut réunir ses parents : Longtemps après la séparation, l’enfant rêve secrètement de réunir ses parents, ce qui peut entraîner des angoisses, des fantasmes, ou de la culpabilité. Les parents doivent être clairs sur la séparation, rassurer l’enfant sur le fait qu’il n’est pas responsable de la situation.

Ouvrir un dossier